Le buddha bowl : une recette équilibrée, complète et gourmande au cœur de l’hiver !

L’équilibre mental est essentiel dans la spiritualité, cet équilibre commence par l’équilibre dans l’assiette.

Selon l’auteur américaine de livres de cuisine, Martha Steward, le buddha bowl est :

« Un plat complet en un seul bol parfait pour les végans, avec des protéines, des légumes et des graines. Mais ceci n’est qu’une base et vous pouvez y mettre les ingrédients que vous voulez ». 

Ils sont ainsi personnalisables à l’infini. C’est ce qu’on adore 🙂



Qu’est ce qu’un Buddha Bowl ?

Ce qui définit un Buddha Bowl en réalité, c’est le mélange en petites portions de plusieurs éléments, formant un assortiment haut en couleurs et harmonieux afin de varier son alimentation.

Il a hérité de ce nom à cause du bol dans lequel il est servi, qui rappelle le ventre tout rond de Buddha.

buddha-bowl-yogaline

Quels ingrédients pour mon Buddha Bowl  ?

Le Buddha bowl est décrit comme un bol très coloré contenant un apport de protéines, des légumes cuits et crus, une portion de féculents et souvent des fruits secs, types noix ou des graines.

Il peut être chaud ou froid et varier avec les légumes de saison.

Il n’est pas obligatoirement veggie ou vegan, on peut y ajouter des œufs ou du fromage. Agrémenté de poisson cru, il devient le fameux Poke bowl, issu d’Hawaï.

 

Il se compose donc :

  • de céréales complètes : riz, orge, quinoa, sarrasin, millet, amarante,boulgour…
  • de légumineuses : pois chiches, lentilles corail, haricots rouges, haricot mungo, fèves, pois cassés, tofu : pensez à bien tremper vos féculents au moins 24 h avant (à l’exception des lentilles corail) , à présenter tel quel ou en hoummos
  • de légumes crus : radis, carotte, concombre, avocat, tomate, endives, chou rouge, mesclun, épinards frais, roquette, betterave… à présenter en bâtonnets, lasagnes, rondelles, spaghettis… majorité de légumes verts pour leur apport en chlorophylle
  • de légumes cuits : patates douces, potimarron, carottes, brocoli, choux de Bruxelles…
  • d’ oléagineux et de fruits secs : amandes, noix concassées, noisettes, graines de sésame, lin, graines de tournesol, de courge, baies de goji…
  • de graines germées : alfafa, brocolis…
  • d’ une sauce : vinaigrette, cacahuète, yaourt citron…

Les combinaisons sont infinies mais on cherchera à respecter plus ou moins ces proportions : 1/3 de céréales et légumineuses et 2/3 de légumes crus et cuits

Cherchez l’harmonie, la gaité, la variété des formes, des textures et des couleurs !

Pour varier les plaisirs, jouez avec les épices et herbes aromatiques que vous avez dans vos placards : basilic, coriandre, ciboulette, persil, menthe, cumin, curcuma, paprika, piment, gingembre, etc…

 

Pourquoi je vous conseille de faire tremper les oléagineux ?

Les graines oléagineuses (amandes, noix, noix de cajou, du Brésil…) contiennent des inhibiteurs d’enzymes.

En les faisant tremper, le processus de pré-germination démarre et l’effet de ces inhibiteurs est fortement réduit.

Elles deviennent ainsi plus assimilables et digestes.

Enfin, le trempage décuple la valeur nutritionnelle de vos graines alors pensez à les activer en plongeant chaque soir la ration que vous utiliserez le lendemain dans un petit bol d’eau !

buddha-bowl-yogaline-recette-proteines-nutriments-hiver

 

Quelle sauce pour accompagner mon Buddha Bowl ?

La sauce est très importante dans un buddha bowl ! Elle permet de lier tous les ingrédients tout en apportant plus de saveurs.

La sauce cacahuète ou tahin se marie particulièrement bien avec ce plat. Il vous faudra de la purée d’oléagineux (cacahuète, sésame, amande…), de l’huile d’olive ou noix ou sésame, éventuellement un yaourt de soja et un peu de jus de citron.

Voici une recette qui a séduit tout ce qui l’ont essayée : 

Sauce Tahin

  • 1 c. à s. de Tamari
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de purée de noix de cajou ou de sésame (tahin)
  • 1 grosse pincée de sel + 3-4 tours de moulin à poivre
  • Le jus d’un citron

Variation sucrée – salée : ajouter 1 cs de sirop d’agave ou le jus d’une orange

Vous pouvez enfin saupoudrer d’un gomasio maison qui permet de limiter sa consommation de sel sans perdre au goût

Gomasio, condiment Japonais

Ingrédients

  • 90 % de graines de sésame
  • 10 % de gros sel de Guérande ou de l’Himalaya
  • Algues déshydratées (optionnel)

Préparation

  • Dans une poêle, faites griller à sec et à feu moyen les graines de sésame avec le sel et les algues pendant quelques minutes. Remuer sans cesse. Éteindre le feu lorsque les graines commencent à sauter dans la poêle.
  • Broyez au pilon ou au moulin à café
  • Versez le gomasio dans un pot en verre, hermétique, et conservez plusieurs mois dans un endroit sec et frais.

Bienfaits

Le gomasio permet d’assaisonner en réduisant la quantité de sel, tout en apportant une petite saveur de noisette et de grillé à vos mets.

Il est riche en acides gras non saturés, en phosphore, en acides aminés essentiels et en lécithine.

Le sésame, d’un côté

  • fortifie le système nerveux
  • neutralise l’acidité
  • est un excellent anti-oxydant

Le sel non raffiné, de l’autre,  :

  • favorise la sécrétion des sucs digestifs
  • stimule le métabolisme

buddha-bowl-yogaline

Pour conclure sur le Buddha Bowl

Maintenant à vous !  Créez vos Buddha Bowls à l’infini avec de belles couleurs, saveurs et textures, utilisez des légumes originaux, des coupes différentes, des ingrédients de saison.  Impossible de se lasser avec cette recette : vous surprendrez et régalerez vos amis et votre famille !!!

Partagez vos commentaires et vos meilleures recettes 🙂

Bonne dégustation !

Donec facilisis justo velit, amet, luctus elit. id felis accumsan ante. odio

 

Ne manquez plus aucune info!

Abonnez-vous à la newsletter en 1 clic et recevez tous nos conseils.

Félicitations, vous êtes abonné(e)